Une rentrée pandémique



J’ai toujours considéré les débuts d’année scolaire comme le nouvel an en janvier. Des résolutions, de nouveaux défis et plein de bonnes intentions. Un désir brûlant de performer, de me démarquer et de briller. L’ambition de faire toujours mieux.


Surtout que j’entame (probablement) mes derniers mois de baccalauréat, j’aspire à la réussite.


Et même si j’ignore complètement comment les choses se dérouleront dans ce contexte particulier, et que j’espère bien fort pouvoir re côtoyer mes camarades de classe d’ici la prochaine session, je laisse aller.

Et comme tout le monde, j’essaie de m’adapter à cette nouvelle réalité.

Bien sûr que cette pandémie laissera des séquelles et que cette rentrée est bien différente de toutes celles que j’ai connu jusqu’à maintenant. Évidemment que j’ai certaines craintes et quelques appréhensions. Serais-je toujours aussi motivée ? L’école à la maison requiert beaucoup de discipline et de vigueur pour quelqu’un qui se laisse facilement distraire. Est-ce que mes notes en seront affectées ? Et ensuite ? Pourrais-je facilement trouver du travail sachant que plusieurs postes ont été coupés ? Est-ce que les opportunités seront limitées ?


Comme dans à peu près n’importe quoi, j’accepte qu’il y a une part de choses que je ne contrôle pas. J’admets que tout n’est qu’une question de perception, et qu’il n’appartient qu’à moi de prendre avantage de la situation. J’apprends, et c’est tout ce qui importe.


Mais je crois qu’il est important de ne rien précipiter si l’on souhaite anticiper un retour éventuel au quotidien que l’on connaissait.

Et lorsque tout sera terminé, nous devrons apprendre à réapprivoiser la normalité.

D’ici là, soutenons-nous mutuellement et encouragerons-nous à persévérer malgré les quelques difficultés rencontrées et celles à venir.

Bonne rentrée pandémique 2020,

xx

© 2020 Lespetitsbonheurs

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now